Françoise Sullivan
Collection AGAC 2019

Faites l’acquisition d’une œuvre de Françoise Sullivan et soutenez l’Association des galeries d’art contemporain !

Artiste polyvalente et singulière, Françoise Sullivan s’illustre d’abord comme danseuse et chorégraphe, puis se consacre successivement à la sculpture dans les années 1960, à l’art conceptuel au cours des années 1970, avant de se dédier de nouveau à la peinture dans les années 1980, pratique qu’elle poursuit depuis lors. Aux côtés de Paul-Émile Borduas, elle fait partie des membres fondateurs du groupe des Automatistes, mouvement avant-gardiste dont elle signe en 1948 le manifeste Refus global. Ses œuvres ont fait l’objet d’innombrables expositions individuelles et collectives, à l’instar de la rétrospective du Musée d’art contemporain de Montréal en 2018, actuellement en circulation dans plusieurs institutions muséales au Canada. Lauréate du Prix Paul-Émile-Borduas en 1987, elle détient deux diplômes honorifiques. L’artiste est représentée par la Galerie Simon Blais à Montréal.

Françoise Sullivan revient à la gravure en 2018, pratique qu’elle n’a que rarement abordée, pour étendre le champ des possibles dans l’expérimentation de la forme et de la couleur avec une curiosité qu’elle a toujours sans limites. Murmure évoque le ruissellement d’une rivière, ses variations sonores et chromatiques façonnées par l’écoulement du temps. Elle fait également écho à la série conceptuelle des Portes et Fenêtres bloquées entamée dans la seconde moitié des années 1970, et devient dès lors l’empreinte d’une fenêtre emmurée, vestige du geste performatif de l’artiste.

Murmure, 2018, eau-forte sur papier, 34 x 33 cm, 1 250 $. Le prix de l’œuvre inclus l’encadrement.

L’œuvre est encadrée avec une moulure de bois laquée blanche et le tirage est limité à 20 exemplaires.

Guy L'Heureux